© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Natacha Nisic, My Corean Dream

Communiqué de presse ArtCatalyse

Au travers d’œuvres inédites (vidéos, textes et photographies) émanant d’un dialogue avec l’artiste coréen Chang Kyong Park* et prenant comme point de départ la vie d’un moine missionnaire de la première partie du 20éme siècle, Natacha Nisic interroge le regard que nous portons sur les autres et comment certaines « figures de l’orientalisme » sont des exotismes masquant des réalités historiques souvent bien plus violentes.

Partie quelques semaines en Corée, elle rapporte des heures de film documentarisés précieux et totalement inédits autour notamment de la pratique chamanique. L’artiste part à la rencontre d'une femme dont le métier est shaman. Elle prend soin et protège un lieu sacré, une source au pied d'une colline dans une île située à 50 km de Séoul. A l'occasion d'une rencontre avec une jeune femme venue chercher des conseils dans la pratique du shamanisme, elle relate les aléas du métier, combien il est difficile de trouver une place entre tradition, spiritualité et charlatanisme, mais aussi combien il est difficile de gagner sa vie, élever ses enfants et soigner les autres spirituellement tout en restant honnête..

L'exposition montre une vision fragmentée de la Corée contemporaine à travers la confrontation de points de vue sur des territoires géographiques ou spirituels. Les héritages d'époques différentes se côtoient, de la tradition shamanique aux séquelles de la guerre froide. Ainsi, la DMZ (demilitarized zone), la frontière entre la Corée du nord et du sud est devenue un lieu de tourisme pour occidentaux.

*
Natacha Nisic a rencontré Chan Kyong Park au Japon lors d'une programmation rassemblant leurs deux films au Metropolitan Museum of Photography de Tokyo et ils ont décidé de poursuivre un projet commun dont les bases seraient un questionnement sur la possibilité d'un dialogue. Dialogue s'établissant en miroir à partir des réflexions sur les films et les écrits de Norbert Weber recueillis dans une somme de textes et de photographies, « Im Land der morgenstille »,(Au pays du matin calme).

L’exposition est également visible à partir du 9 septembre à la galerie Florent Tosin, Berlin.




















 







Exposition du 21 septembre au 18 décembre 2011. Maison des Arts, 105 Avenue du 12 février 1934 – 92240 Malakoff. Tél.: +33 (0)1 47 35 96 94. Entrée libre du mercredi au vendredi de 12h à 18h, samedi et dimanche de 14h à 19h.

Natacha Nisic, Banderolles © Natacha Nisic. Courtesy galerie Dominique Fiat, Paris, galerie Florent Tosin, Berlin.

Natacha Nisic, Banderolles © Natacha Nisic. Courtesy galerie Dominique Fiat, Paris, galerie Florent Tosin, Berlin.

Natacha Nisic, Madame Morgenstill, installation video, 2x15min, HD Stereo, 2011© Natacha Nisic Courtesy galerie Dominique Fiat, Paris, galerie Florent Tosin, Berlin

Natacha Nisic, Madame Morgenstill, installation video, 2x15min, HD Stereo, 2011© Natacha Nisic Courtesy galerie Dominique Fiat, Paris, galerie Florent Tosin, Berlin

Archives expositions personnelles France

  Natacha Nisic, My Corean Dream
 Maison des arts, Malakoff
  21.09 - 18.12.2011

Archives expositions personnelles (N-O)